Skip to content Skip to main navigation Skip to footer

Situation

Ville-porte entre la plaine méditerranéenne et les grands causses, Lodève est un chef-lieu historique, spirituel et administratif. Installée à la confluence de la Lergue et de la Soulondres, la ville est établie en fond de vallée, entourée d’un écrin de collines menant aux vastes paysages calcaires du Larzac méridional.

Fréquentée par l’Homme depuis la Préhistoire, la ville possède un caractère confidentiel et cosmopolite, Lodève est aujourd’hui animé par 7 459 habitants.

Labellisée « Ville d’Art et d’Histoire » depuis 2006, la commune de Lodève peut se découvrir seul.e ou accompagné.e d’un.e guide. Vous retrouverez à l’Office de Tourisme de nombreuses ressources pour parcourir la ville autour de différentes thématiques.

Situation_Carte

Administration

  • Région : Occitanie
  • Département : Hérault (34)
  • Intercommunalité : Communauté de communes du Lodévois et Larzac (siège)
  • Arrondissement : Lodève (chef-lieu)
  • Canton : Lodève
  • Code postal : 34 700

Démographie

  • Gentilé : Lodévois, Lodévoises
  • Population : 7459 habitants (recensement de 2018)

Géographie

  • Superficie : 27,17 km2
  • Altitude minimale : 117 mètres
  • Altitude maximale : 700 mètres

Histoire

Lodève est un lieu de vie à l’histoire millénaire. De nombreux vestiges mégalithiques attestent de la fréquentation de la région depuis la Préhistoire. Quatre milles ans avant notre ère, le plateau du Grézac, sur les hauteurs de la ville actuelle, devient un espace d’établissement permanent pour différentes communautés humaines. Une tribu locale de Volques, les Lutevani, y érigent une place fortifiée, un oppidum, aux alentours du Ier siècle avant notre ère. Durant l’époque antique, Luteva devient une colonie latine, placée sur le parcours d’importantes voies de communication romaines, accueillant en son sein une place commerciale de légère envergure.

L’Antiquité n’a laissé que peu de traces à Lodève contrairement au passé médiéval dont l’empreinte se retrouve encore aujourd’hui dans l’organisation viaire de la ville mais aussi au travers de l’ensemble épiscopal dédié à Saint-Fulcran. Dès le Ve siècle, le pouvoir religieux s’organise dans la partie haute de Lodève. Un centre populaire, artisanal et commerçant se développe parallèlement aux abords des cours d’eau. En 1351, dans le contexte de la Guerre de Cent Ans, les deux noyaux de peuplement se réunissent par l’édification de remparts. Ces fortifications façonnent durablement le paysage urbain, en témoigne encore la forme du centre ancien de la ville.

Carte postale entrée Lodève

Au niveau économique, le travail textile fait prospérer la ville à travers les siècles. En 1726, le Cardinal de Fleury, originaire de Lodève et premier ministre de Louis XV, assure à la ville le monopole de la fourniture en drap pour la confection des tenues des troupes royales d’Infanterie. La ville gardera cette exclusivité pendant près de deux cent ans, ce qui lui permet de maintenir une certaine vitalité économique. Suite à différentes crises, la production textile décline dès le milieu du XIXe siècle. Déterminée à se doter d’une nouvelle stratégie de développement, la ville fait le pari de la culture et du patrimoine comme levier d’action à la fin du XXe siècle. Cette orientation a permis à la cité de jouir d’une nouvelle dynamique, étroitement liée à l’histoire de son territoire. Lodève est une ville aux patrimoines méconnus qu’il convient aujourd’hui de révéler.

Lieux d’intérêts principaux

Cathédrale Saint-Fulcran

Symbole d’un important pouvoir religieux, la cathédrale Saint-Fulcran possède le plus haut clocher de l’Hérault. Hérité du Moyen Âge, cet édifice de style gothique méridional, classé Monument Historique, abonde de richesses et de lieux singuliers.

Musée de Lodève

Plongez dans le temps au Musée de Lodève ! À travers une muséographie immersive et interactive centrée autour de l’Histoire de la Terre, le territoire lodévois prend en ce lieu une signification nouvelle. L’occasion également de découvrir des expositions temporaires mettant les Beaux-Arts à l’honneur.

Manufacture Nationale de Tapis de la Savonnerie

Depuis les années 1960, Lodève accueille l’unique annexe de la Manufacture de la Savonnerie, un site de production remarquable où sont tissés des tapis destinés à orner les plus hautes places de la République. Un lieu précieux où se perpétue un savoir-faire d’excellence vieux de près de quatre siècles.

Monument aux Morts de Paul Dardé

Pièce originale de l’art commémoratif, le monument aux morts de la ville de Lodève a été sculpté par Paul Dardé, figure artistique célèbre et emblématique du territoire. Représentant l’union devant la douleur, ce monument aux morts possède une iconographie originale rompant avec les canons traditionnels. Une oeuvre signée par un artiste ayant durablement marqué tout le territoire par son art et sa personnalité atypique.

Entre autres lieux remarquables, vous pourrez également découvrir l’Apothicairerie, une pharmacie hospitalière conservée in situ datant du XIXe siècle, ou encore le domaine de Montplaisir, lieu d’exception et un ancien domaine agricole, à arpenter entre bois et jardins. Terre d’accueil pour les scientifiques autour de sites naturels riches et varié, un itinéraire de randonnée parcourt l’histoire du plateau du Grézac, où des empreintes de dinosaures sont observables.  Enfin le territoire lodévois mets l’artisanat d’art à l’honneur lors de temps forts annuels.

Lodève vue aérienne
Retour vers haut de page